RESAP | Analyse de la résistivité du sol


Le module de calcul RESAP (analyse de la résistivité du sol) sert à définir des modèles équivalents de structures terrestres d'après des données mesurées de résistivité du sol.


Fenêtre principale de RESAP



Description technique

Des structures de sols correctement interprétées sont essentielles pour analyser des systèmes de mise à la terre, des scénarios de protection cathodique et des problèmes d'induction électromagnétique et pour calculer des paramètres de lignes de transmission.

RESAP compare des données prises sur le terrain avec des résistivités apparentes produites par différents modèles de sols et détermine automatiquement une structure de sol générant une réponse à la surface électrique qui présente une correspondance étroite.


Structure de sol obtenue avec une analyse de RESAP

De plus, il est possible d'utiliser RESAP pour déterminer la véritable structure terrestre à l'aide d'un modèle simplifié d'après un nombre réduit de couches spécifié par l'utilisateur. Il est également possible de l'utiliser pour générer des modèles de sols limitatifs, p. ex. pour faire en sorte que les exigences de sécurité soient respectées par une marge conservatrice en dépit du fait que le modèle de structure de sol affiche des variations locales (plusieurs modèles de sols dans la zone d'intérêt géographique).



Faits saillants

Avec RESAP, vous pouvez développer quatre types principaux de modèles de sols :

  • Sols uniformes.
  • Sols à couches horizontales (nombre quelconque de couches).
  • Sols à couches verticales orientés arbitrairement par rapport à la configuration d'électrodes utilisée pour prendre les mesures (actuellement limité à deux couches).
  • Sols variant exponentiellement, utiles pour calculer des paramètres de lignes de transmission ou pour représenter des sols gelés.


Caractéristiques techniques

  • Entrez les données de résistivité du sol de plusieurs profils de mesure et celles obtenues avec les méthodes de Wenner, de Schlumberger, dipôle-dipôle ou unipolaire ou spécifiez votre propre disposition arbitraire (méthode générale). Faites continuellement varier le rapport entre l'espacement de sondes de courant et l'espacement de sondes de potentiel (ex. une polygonale peut commencer en tant que configuration de Wenner et se terminer en tant que configuration de Schlumberger).
  • Vous pouvez spécifier les données avec le système d'unités de votre choix (métrique ou impérial) ou conformément à vos instruments (résistance apparente ou résistivité apparente).
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez spécifier la profondeur de sondes de courant et de potentiel pour obtenir une meilleure précision (avantageux surtout pour des espacements moins élevés entre des électrodes).


    Dispositions d'électrodes prises en charge par l'application. Les profondeurs d'électrodes peuvent également être prises en compte.

  • Identifiez d'autres structures de sols équivalentes en guidant le processus de convergence avec des estimations initiales diverses et fondez prudemment votre conception de système de mise à la terre sur une structure de sol correspondant à un mauvais scénario qui tient compte des variations saisonnières.
  • Utilisez la fonction de verrouillage pour demander au programme de calculer un modèle de sol qui incorpore, en tout ou en partie, les caractéristiques de couches horizontales que vous avez spécifiées.


    Spécification de valeurs de départ et limitées pour le processus d'optimisation de paramètres.

  • Faites votre choix entre trois puissants algorithmes d'optimisation de moindre carré (pente la plus forte, Levenberg-Marquardt ou recuit simulé).
  • Contrôlez le processus en personnalisant les paramètres itératifs et les conditions d'arrêt.
  • Le filtre numérique à haute précision fait en sorte que les résistivités de sol apparentes sont calculées rapidement et avec efficacité.